Travailler dans le Cloud: Comment sécuriser l’échange de fichiers volumineux

Echoworx | Email Encryption Solutions | Travailler dans le Cloud: Comment sécuriser l'échange de fichiers volumineux

Travailler dans le Cloud: Comment sécuriser l’échange de fichiers volumineux

Échanger des fichiers – cela semble si facile. Mais si vous regardez la multitude d’activités d’échange de fichiers actuellement dans une entreprise typique, vous commencerez à comprendre le défi.

Tout d’abord, il y a la taille.

Les configurations de messagerie classiques limitent la taille des pièces jointes à 20 Mo ou moins, ce qui n’est pas réaliste par rapport à la taille réelle des fichiers envoyés actuellement. Par le passé, échanger des fichiers de 20 Mo était rare. Aujourd’hui, nos clients envoient régulièrement des fichiers de plus de 100 Mo à des destinataires se trouvant partout dans le monde.

Cela conduit à un autre problème – la performance. Le courrier électronique n’a jamais été conçu pour gérer des fichiers extrêmement volumineux, ce qui entraîne souvent des problèmes de performances de livraison et de réseau. Nous avons tous connu cela. Vous envoyez un message avec une pièce jointe volumineuse et vous recevez un message des heures, peut-être même quelques jours plus tard, vous disant que le message n’a pas été envoyé. Aujourd’hui, la plupart des politiques d’entreprise vous empêchent même de joindre des fichiers d’une certaine taille au moment de l’envoi.

Nous diriger vers la sécurité.

Le partage de fichiers via FTP est trop « technique » et difficile à utiliser pour la plupart des clients et pas du tout dans les scénarios B2C – c’est aussi un processus manuel.

Toute demande d’activation d’un compte FTP nécessite la configuration de règles de pare-feu pour autoriser les téléchargements de fichiers, ainsi que l’examen et l’approbation de la sécurité.

En outre, ils manquent de processus automatisés comme les avis de vérification. Demandez aux opérations d’ouvrir seulement quelques ports comme le FTP pour autoriser les transferts de fichiers – voyez combien sont approuvés rapidement?

Selon un récent rapport de Verizon, 58% des violations de données PHI relatives aux soins de santé ont été causées par des initiés – 29,5% provenant d’une mauvaise utilisation.

Aller vers, oui, des services de partage de fichiers non pris en charge. Ces solutions ont été adoptées dans des entreprises de toutes tailles. Ne vous méprenez pas, vos utilisateurs suivront toujours le chemin de moindre résistance. C’est un dilemme classique – un employé, sans options de partage de fichiers ou d’e-mails non envoyés, se tourne vers des solutions extérieures, quelque part, afin de pouvoir partager efficacement des fichiers.

Mais le point de basculement pour la plupart c’est les vérifications. L’évolution des réglementations mondiales – comme RGPD, Dodd-Frank Act – obligent les institutions financières à garder des rapports sur qui a accédé aux fichiers et quand.

En profitant des capacités étendues du portail de fichiers de notre plate-forme de chiffrement, les entreprises ont un contrôle total sur les gros fichiers qu’elles veulent partager.

Les employés se connectent simplement sur le portail webmail sécurisé où ils attachent un ou plusieurs gros fichiers avec une note accompagnatrice. Les fichiers sont ensuite chiffrés dans le portail et un message de notification est envoyé au destinataire, y compris un lien vers le portail avec une fonction complète de vérification et de rappel, permettant aux utilisateurs de partager facilement les politiques de gouvernance d’entreprise.

Vous pouvez voir comment cela fonctionne en regardant cette courte démonstration video.

Par Christian Peel, vice-président ingénierie clients, Echoworx